Apple et le livre numérique : vers un point de bascule ?

11 04 2011

Malgré les résultats plutôt décevants pour le moment d’Apple dans le marché du livre numérique (Amazon conserverait 80% de ce marché aux Etats-Unis !), et malgré la prédominance sans appel des jeux vidéos dans les pratiques des utilisateurs d’iPad, les innovations se déchaînent ces temps-ci dans l’environnement Apple en matière de lecture numérique.

Beaucoup de ces innovations viennent bien sûr d’acteurs extérieurs.

Les mises à jour des applications de lecture existantes se succèdent (c’était le tour de l’application GoogleBook ces derniers jours !) et participent à la création d’un environnement de lecture toujours plus fluide, plus rapide, plus intuitif.

De nouvelles applications de lecture aux fonctionnalités plus sophistiquées font leur apparition, ainsi l’application de lecture sociale lecteurs.com lancée récemment par Orange (pendant iPhone/iPad/iPod Touch du réseau social de lecture articulé autour du site http://www.lecteurs.com).

Des applications-livres enrichies paraissent régulièrement, notamment pour la jeunesse, ainsi cette version du Petit chaperon rouge sortie au début du mois :

Mais Apple lui-même semble vouloir faire évoluer ses appareils vers une meilleure gestion de la lecture numérique.

Au niveau logiciel, c’est l’application iBooks qui vient d’être mise à jour afin d’ouvrir automatiquement tout document ePub consulté, depuis Safari par exemple. Cela évite à l’utilisateur la perte de temps et la pénibilité liés au fait de devoir importer systématiquement ses fichiers ePub sur son iPhone/iPad/iPod Touch par synchronisation avec son ordinateur, en utilisant le logiciel iTunes.

Mais il semblerait que se profile aussi à l’horizon une évolution matérielle en faveur de la lecture numérique ! On vient en effet de découvrir qu’Apple a déposé deux brevets relatifs aux « systèmes et méthodes pour la commutation entre un affichage de papier électronique et l’affichage vidéo », laissant présager d’un éventuel iPad 3 que l’utilisateur pourrait faire basculer, au gré de ses besoins, d’un affichage LCD (plus propice aux activités de type jeux vidéos) à un affichage e-ink (plus propice à la lecture numérique, et moins gourmand en énergie !). La demande de brevet a été faite en 2009, mais rendue publique ces derniers jours seulement. L’appareil ressemblerait à ça :

On ne voit pas une telle effervescence du côté d’Amazon… Ce cumul d’innovations va t-il finir par faire atteindre à la firme à la pomme un point de bascule et un changement de position conséquent sur le marché du livre numérique ?

Publicités

Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :