Retour d’expérience : Mon nouveau jouet, mon e-reader !

27 06 2011

Nous republions ici l’intéressant témoignage d’une  utilisatrice d’un Sony PRS 650, qui a décidé de partager son expérience via son blog. En espérant que cela puisse être utile à certains d’entre vous !

« Lors de mon week end strasbourgeois, je me suis décidée à me faire un beau cadeau. Une chose à laquelle je songeais depuis quelques mois déjà : un e-reader. 

Je ne m’étais jamais lancée, car j’avais quelques réticences : 
* le prix, que ce soit celui du e-reader ou celui des ebooks.
* le fait d’avoir des livres immatériels : je ne peux pas les avoir en mains, je ne peux pas les ranger dans ma bibliothèque, je ne peux pas en tourner les pages … et j’avoue que ça me perturbait !

J’avais aussi des arguments favorables à cet achat : 
* trimballer toute une bibliothèque dans quelques grammes. 
* être à la pointe de la technologie. Oui, je suis une geekette et je l’assume ! C’est un argument débile, je sais, mais il était quand même présent dans ma tête.

Un fois que j’avais posé mes arguments pour ou contre, et que j’étais à peu près décidée à en prendre un, un jour ou l’autre, il fallait que je me fixe sur le choix du reader. Etape assez complexe et plutôt longue (près de 2 mois). En effet, il faut d’abord prendre connaissance du marché de l’e-reader : écumer les fofos, les sites spécialisés, les tests en tout genre et les vidéos de comparaison. Grâce à cette étape, quelques liseuses se sont démarquées, et d’autres sont directement tombées aux oubliettes (ex : Kindle qui ne me convient pas du tout, le Fnacbook testé en magasin et que je trouvais complexe et lent). 

L’étape suivante est celle où j’embête mes connaissances qui possèdent l’e-reader vers lequel mon coeur penche pour avoir des détails bien précis sur la machine ! A ce moment là, mon choix va vers un Sony, mais je doutais encore entre le 350 (qui a un écran 5 pouces) et le 650 (qui a un écran 6 pouces, mais aussi un prix bien plus important …). L’absence du wifi me faisait un peu tiquer. Pour une machine à 250€, je pense que ça aurait pu être inclu. Mais ensuite, je me suis dis que j’ai toujours mon téléphone à portée de main, qui a déjà le net dessus, et que ça utiliserait bien plus la batterie. Par conséquent, je me suis rendue compte que le wifi n’était vraiment pas nécessaire pour mon utilisation. 

L’avant dernière étape arrive, et c’est celle où on achète enfin son e-bouquin ! Il faut alors trouver le magasin qui le vend. Ce n’est pas si aisé que ça, puisque celui vers lequel je me dirigeais est malheureusement indisponible dans plusieurs magasins ! Tout d’abord, j’avais regardé sur le site de la Fnac, qui me proposait le Sony qui me faisait de l’oeil avec ses -5% d’adhérent, mais qui me faisait payer 13€ de frais de port … Autant dire qu’il n’y avait finalement aucun avantage. Après recherche sur d’autres sites internet (Darty, Boulanger & co), je vois qu’il est disponible dans un des Darty de Strasbourg. Forcément, je fonce !

Après avoir observé les Sony 350 et 650, comme je le pensais, j’ai trouvé l’écran trop petit pour le 5 pouces, et je me suis donc décidée pour le Sony PRS 650. J’ai un peu culpabilisé lors de l’achat (notamment à cause de son prix), je me demandais comment j’allais réagir face à cette machine, mais en même temps, j’étais malgré tout contente de mon achat !

La dernière étape, c’est bien entendu la découverte de mon nouveau joujou ! Mais avant cela, il a fallu que j’attende qu’il se charge entièrement, et impatiente comme je suis, c’était long ! En attendant, j’ai donc commencé à découvrir les différents sites proposant des ebooks gratuits (libres de droit) et aussi les sites proposant les ebooks payants. J’ai aussi patienté en faisant la découverte de Calibre, le logiciel qui permet de faire sa bibliothèque virtuelle, que l’on m’avait recommandé. En effet, il est possible de renommer les livres, les auteurs, et ça permet que tout soit bien ordonné ensuite dans l’e-reader. 

Une fois le reader chargé, que ce soit au niveau de sa batterie ou de sa bibliothèque, j’ai enfin pu l’utiliser !
1ère remarque : c’est un outil très intuitif ! J’ai parcouru le guide d’utilisation en diagonal et d’un oeil, histoire de dire que je l’ai fait, mais ce n’était pas du tout nécessaire. Son utilisation est logique et facile. 

2ème remarque : le confort de lecture ! Aucune gêne, un très grand confort pour les yeux, d’autant plus qu’on a le choix pour la police d’écriture (personnellement, je lis en M). C’est vraiment comme si on lisait une feuille de papier. J’ai passé mon week end le nez collé dessus, et je n’ai eu aucun désagrément au niveau des yeux. 

3ème remarque : je mentirai si je disais que le fait de tourner des pages de m’a pas manqué. Mais comme je ne compte absolument pas me passer des bouquins papier, ce manque sera passager. Et je suis sure qu’à un moment, il disparaitra.

4ème remarque : j’apprécie la présence de boutons physiques pour passer les pages, pour aller au menu principal. Pour naviguer tout simplement. Même si l’écran est tactile (merci le stylet, ça évite de mettre plein de traces sur l’écran), j’ai une nette préférence pour des boutons physiques, et là je suis comblée !

5ème remarque : je ne me vois pas (encore) acheter des ebooks. Leurs prix me rébutent, surtout pour quelque chose d’immatériel. Je serai comblée le jour où il sera possible d’avoir la version électronique en ajoutant un ou deux euros lors de l’achat de la version papier. De toute façon, avec tous les classiques libres de droit disponibles et que je compte découvrir, je n’ai pas le besoin d’acheter des ebooks. Je lirai les classiques sur mon e-reader, et les livres plus contemporains, ce sera en papier ! 

6ème remarque : la possibilité de mettre des photos ou de la musique sur son reader ! Je trouve ça chouette ! Piwee est forcément la première a avoir rejoint mon e-reader (c’est d’ailleurs la seule photo que j’ai mise dessus), et c’est mon écran de veille ! Pour la musique, je n’en ai pas mis, car encore une fois j’ai toujours mon téléphone qui me sert de lecture MP3 à portée de main, et en plus je ne suis pas fan de musique pendant que je lis, mais je trouve que c’est une très bonne idée ! Et surtout, ça permet de mettre des audio books dans sa bibliothèque virtuelle ! 

Pour conclure sur ma découverte de l’utilisation de ma liseuse, je suis plus que satisfaite ! Le confort de lecture est incroyable, c’est un outil vraiment intuitif et pratique. Si au début j’avais quelques doutes quant à cet achat, ils se sont évaporés après quelques minutes de son utilisation ! 

Mais après ces éloges, je vais citer quelques points qui me chagrinent un peu, même s’ils ne concernent pas l’e-reader en lui même. 
* Au prix du reader (250€ tout de même), je trouve incroyable que Sony ne propose pas de pochette ou d’étui avec l’e-reader. Personnellement, j’ai acheté une pochette de la marque suisse Wenger car c’était le moins cher des disponibles (25€, quand même …) mais surtout le plus solide et pratique à mon sens. Si vous voulez la pochette de chez Sony spécialement faite pour le reader, ça vous coutera 40€, et si vous voulez celle avec la loupiote intégrée, ça vous coutera 70€ … 

* De même, il n’y a pas la prise pour brancher le reader. Il y a le cable USB, mais c’est tout. Personnellement, ça ne me dérange pas, car j’ai déjà celle de mon téléphone. Et même si ce n’est pas un achat nécessaire, puisqu’il est possible de recharger le reader via son pc avec la prise USB, ils auraient pu la mettre dans le paquet … Par contre, point positif, le cable du reader est le même que celui de mon téléphone, et j’en suis bien contente ! 

Pour conclure sur les aspects négatifs, je trouve vraiment que Sony se fout de la gueule de ses clients quand même, en ne proposant que le plus strict minimum (cable usb) avec le reader. 

Pour terminer, je rajouterai que j’ai bien été contente d’avoir un carte SD de 2go offerte avec l’e-reader. Surtout que celle ci était chargée avec 100 livres libres de droit ! Il y avait du Zola, du Rousseau, du Conan Doyle, du Nerval, … Bref, je trouve que c’est une chouette initiative. 

Je terminerai (en vrai), en disant que je suis pleinement satisfaite de mon achat, et je ne le regrette absolument pas !

Découvrez cet article directement sur le site de l’intéressée, Olya Olenka !

Publicités

Actions

Information

2 responses

4 10 2011
Messian

A noter que les Readers Sony peuvent également lire les livres électroniques achetés chez Amazon.com. Après avoir longtemps cherché, j’ai fini pas trouver une méthode qui fonctionne. C’est expliqué en détail sur http://www.mobilivres.fr/blog/2011/10/lire-des-kindle-books-sur-un-sony-reader-et-dautres-liseuses.

29 08 2012
voila

OK Parfait et simple à l’utilisation.
Mais 14 mois et l’écran LCD HS pris de la réparation 179 Euros. Alors!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :