Avec la révolution numérique, le lecteur devient mobinaute !

13 07 2011

Les modes de consommation évoluent, aujourd’hui  on consomme autrement la musique et la vidéo, alors pourquoi pas le livre ?

A l’heure où Google et Amazon se lancent activement dans la numérisation et la production littéraire, une nouvelle génération d’éditeurs investit le champ des ebooks : « Jusque-là, on cherchait essentiellement à numériser ce qui existait déjà. On entre aujourd’hui dans une nouvelle phase : une production dédiée au numérique », explique Clément Monjou, rédacteur en chef du site Internet eBouquin.fr. En effet, il faut différencier le livre numérisé « homothétique », qui n’est qu’une reproduction telle quelle du contenu d’un livre papier et le livre numérique « natif » qui est une création à part entière, incluant de nouvelles fonctionnalités comme l’accès à d’autres sources d’informations au sein du texte.

De nouveaux usages

En abandonnant les étagères des librairies et les circuits de distribution traditionnels, le livre devient un fichier que l’on télécharge pour lire sur un téléphone, un lecteur ebook ou derrière un écran d’ordinateur, où l’on veut, quand on veut. Les éditeurs numériques misent sur l’essor des smartphones (dans la lignée de l’iPhone, dont près d’un million seraient actuellement en circulation en France, donnant un poids considérable à l’iBookstore d’Apple comme librairie numérique), ces téléphones multifonctions, pour toucher un lectorat urbain, amateur de technologie et qui passe plusieurs heures par semaine dans les transports en commun. La lecture se fractionne et occupe en effet de plus en plus de « moments perdus » comme celui-là. La circulation des contenus devient plus « universelle » (plus besoin qu’un livre ait fait l’objet d’une publication spécifique dans son pays pour pouvoir le lire !) et instantanée et ce, partout dans le monde, élargissant considérablement les horizons des lecteurs.

La révolution numérique donne du poids aux lecteurs

Des pays comme le Japon ont déjà entamé et « digéré » cette révolution littéraire. Certains auteurs se retrouvent propulsés en haut de l’affiche par l’engouement que suscite leur ouvrage sur la toile. Il est, par exemple, difficile de trouver dans l’Archipel une Japonaise de 15-24 ans qui n’ait pas lu Koizora, ni vu le film ou la série TV du même nom. En effet, ce roman numérique avait déjà été lu par 25 millions de Japonai(se)s avant que des éditeurs se décident à en imprimer une version papier. Mika, une jeune auteure inconnue, l’avait simplement déposé sur un site de téléchargement d’ebooks. Son succès résulte d’une diffusion virale du livre par les adolescents japonais via leur téléphone portable. Véritable phénomène de société, cet exemple n’est pas isolé. 
 
Le livre numérique, un terrain de découvertes !

L’avenir du livre numérique semble se dessiner du côté des enrichissements dont il peut faire l’objet. Il devient un produit multimédia qui rompt avec la linéarité du livre papier. Ajout d’hyperliens, de sons, de vidéos, le livre crée une véritable interaction avec le lecteur et le rend actif dans sa lecture. Avec la géolocalisation pour recentrer l’information sur le lieu où le lecteur se trouve, l’enrichissement contextuel ou encore de la traduction à la volée, l’ebook est loin d’avoir dévoilé toutes ses possibilités.


« Le monde évolue pour l’édition, un nouvel écosystème est à venir. La révolution digitale est déjà faite et elle donne le vertige, renverse les valeurs, déplace les curseurs, change l’ordre des choses, il faut changer d’habitudes. »

La Place des Editeurs vient de lancer une vidéo de sensibilisation au livre numérique et aux changements que cela implique pour les différents acteurs que sont les auteurs, les éditeurs et les lecteurs. Le groupe, qui rassemble les marques d’édition, Belfond, Presses de la Cité, Hors-Collection, Omnibus, Préaux Clercs, LonelyPlanet, Solar, Fleuve Noir, y aborde la question du contenu, de la fidélisation et des réseaux sociaux.

Publicités

Actions

Information

3 responses

26 08 2011
Chris

Bonjour, pour que les livres numériques rencontrent un succès en France, il faut que les sites comme les vôtres en parlent. Parlent du contenu et non juste de la technologie qui les propulse; J’ai un e-book qui se voit télécharger tous les jours, mais je pense qu’il aurait besoin d’être relayé par des sites tels que le vôtre. Comment on fait pour vous inviter à le lire et eventuellement en parler ?

4 10 2011
bouquineo

Bonjour, je vous invite à nous l’envoyer à l’adresse comite-editorial@chemins-de-traverse.fr ; nous vous recontacterons dès que nous l’aurons lu pour en discuter !

4 10 2011
Chris

C’est fait ! Bonne soirée!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :