Des mises à jour sur le blog + promo sur les e-readers Bookeen à la Fnac !

29 06 2012

Quelques nouveautés à aller explorer :

Page « Logiciels gratuits »

  • Ajout de eFreedom, une nouvelle application de lecture basée sur les navigateurs Internet

Page « E-librairies spécialisées »

  • Ajout de ToucheNoire, éditeur numérique pure player spécialisé dans les polars

Page « E-librairies reliées à un e-reader »

  • Ajout du Sony Reader Store, enfin arrivé !

 

Et, information intéressante : la Fnac profite des soldes pour vendre les e-readers Bookeen à prix cassé. On peut en ce moment acheter le Cybook Opus pour 65,95€ (contre 119,99€ sur le site de Bookeen) et le Cybook Orizon, le dernier-né de Bookeen, pour 69,95€ en noir et 76,95€ en blanc (139,99€ sur le site de Bookeen). Avis aux amateurs !

Publicités




Kindle, Cybook Odyssey, Kobo by Fnac… où les acheter ?

13 11 2011

Les boutiques en ligne, c’est pratique, mais rien ne vaut quand même de pouvoir avoir un premier contact physique avec un objet souhaité. Alors pour ceux qui seraient tentés par un e-reader, mais qui veulent plus que des informations trouvées sur Internet pour faire leur choix, voici un petit bilan sur qui propose quoi aujourd’hui en France…

Boulanger (et donc aussi Planète Saturn désormais !) : on y trouve les Cybook (Opus, Orizon), les Sony (PRS-350, PRS-650, PRS-T1), l’Archos A70, ainsi que leur propre référence : l’Essentiel B (versions Graff’it color, e-Story, e-Story pocket). Ils vendent également les tablettes Samsung Galaxy et Qooq.

Carrefour : on y trouve le Samsung E60 et l’Archos 70B, notamment ; il est difficile d’obtenir une liste exhaustive, d’autant plus que l’offre est très variable selon les magasins !

Casino : à partir du 1er décembre, Casino proposera le Kindle d’Amazon. On y trouve également des tablettes dont l’iPad. Des modèles d’exposition seront disponibles pour les curieux… 🙂

Darty : il y a du choix chez Darty ! On y retrouve les Cybook (Opus, Orizon, Odyssey), les Sony (PRS-350, PRS-650, PRS-T1 ), l’Archos 70B, les MpMan (Colorebook7, Moovybook7 ), le Phonica EB 62, le Samsung SNE65, les iRiver (IRIVER STORY, IRIVER COVER).

Fnac : exit le FnacBook, place au Kobo by Fnac dans les étals à partir du 28 novembre.

France Loisir : loin de se laisser démonter par l’échec du Oyo, France Loisir récidive et lance lEbook Reader 3.0 (produit par la société allemande Trekstor) le 21 novembre.

Virgin : Virgin propose le Kindle d’Amazon (en exclusivité jusqu’au 1er décembre), et en parallèle lance une offre spécifique basée sur le Cybook Odyssey.

Voilà, on espère n’avoir rien oublié… si vous voyez d’autres modèles dans certaines de ces enseignes, ou d’autres enseignes proposant des e-readers, n’hésitez pas à nous le signaler par commentaires afin d’enrichir cette liste pour les prochains lecteurs ! 🙂





Ces bibliothèques qui vous font découvrir des lecteurs numériques !

6 07 2011

Initiée en novembre 2010, l’étude lancée par le MOTif dans six bibliothèques rurales des Yvelines, ainsi qu’une autre du Val d’Oise a pris fin en avril dernier. Misant sur la curiosité du public, L’expérience a rencontré un grand succès, avec des listes d’attente tout au long des six mois de l’opération. Le but était simple : prêter des lecteurs ebook (des Cybook Opus) aux usagers et recueillir leurs impressions par la suite. 161 personnes ont accepté de répondre ; alors quel est le profil de l’emprunteur-type ? Qu’est-ce que ces personnes ont pensé de la liseuse ? Quels en sont les usages les plus adéquats? Petit tour d’horizon des principales conclusions de l’étude.

Les femmes lisent plus

L’usager-type est majoritairement une femme (75%), âgée entre 35 et 44 ans et qui est une grande lectrice, avec plus de 20 livres lus par an. Une appréciation positive de la liseuse mais des usagers pas encore prêts à l’achat. Bien qu’on lui reconnaisse une utilité lors des vacances et des déplacements quotidiens, les emprunteurs préfèrent sans équivoque le livre papier. En cause, la lenteur de l’appareil, l’absence de couleur et d’usage tactile, la visibilité réduite, etc. A noter que les modèles mis à disposition étaient des Cybook Opus ; des appareils plus récents ont depuis pallié à ces problèmes.

Ils sont tout de même 60% à avoir lu un livre entier sur la liseuse empruntée et leur appréciation globale de l’objet est positive. 65% attendent encore des améliorations techniques des appareils avant d’en acquérir et ils sont 80% à penser que dans quelques années, ils liront  aussi bien sur support papier que numérique.

Où lisent-ils ?

95 % des emprunteurs ont lu chez eux et 30 % dans les transports. Mais , à l’avenir, numérique et papier auraient chacun sa propre utilité ; numérique en déplacements, papier chez soi, ou papier pour la lecture plaisir et numérique pour l’utilitaire.
 
Les  bibliothécaires ont aussi testé  les e-readers

Très favorables à l’opération, ces derniers considèrent que la lecture numérique pourrait amener de nouveaux publics et devenir complémentaire du papier. Mieux : les lecteurs ebook introduiraient une évolution de leur métier, qui deviendrait plus technique – sans pour autant que le conseil ne disparaisse. « Il faudra guider et former les usagers aux nouveaux supports. L’approche sera différente pour présenter les livres et leurs contenus : le prêt à distance nécessitera une mise en valeur des fonds différente », expliquent-ils.

Des propos encourageants et une initiative appréciée, puisqu’un projet similaire devrait voir le jour d’ici la fin de l’année, dans le département de Seine-Saint-Denis.








%d blogueurs aiment cette page :