Un point sur les technologies actuelles d’écrans pour e-readers

11 01 2012

Chaque e-reader détient aujourd’hui des écrans avec des caractéristiques différentes. Entre les écrans Vizplex, les écrans Pearl, tous les deux d’e-Ink et maintenant les nouveaux écrans Mirasol, il peut être difficile d’y voir clair ! Un petit point rapide.

Les e-readers dominant le marché (que ce soir le Kobo, le Kindle, le Cybook Odyssey, le Sony PRS-T1 ou encore le Nook Touch) utilisent un écran e-Ink : le Pearl.

La technologie Pearl est venue prendre la succession de l’écran Vizplex présent sur la majorité des e-readers. Ce nouveau type d’écran permet un meilleur contraste tout en conservant une très grande capacité d’autonomie.

Certaines liseuses ont continué d’utiliser des écrans Vizplex (notamment les lecteurs PocketBook) qui mis côte à côte des nouveaux écrans Pearl sont finalement largement similaires.

Il semblerait d’ailleurs que tous les écrans Pearl n’aient pas les mêmes niveaux de qualité, il y aurait des inégalités entre les différents lots envoyés par les fournisseurs…

Si vous souhaitez comparer l’aspect des écrans d’e-readers, notamment leur blancheur,  le blog d’Aldus propose un comparatif en images de quelques lecteurs d’ebooks.

Exemple d’une liseuse avec écran e-Ink Triton.

Les écrans à encre électroniques en couleur sont également en train de devenir une réalité commerciale. E-Ink a ainsi présenté lors du CES de Las Vegas deux liseuses dotées de son écran couleur Triton.

Pour une comparaison entre une liseuse e-Ink couleur et noir et blanc, cette vidéo est très intéressante, elle vous montre sur un même écran des images en noir et blanc et en couleur. Vous pourrez donc voir par vous-mêmes les différences de contrastes entre les deux :

E-Ink n’est pas le seul fabricant sur ce marché, la société Qualcomm a elle aussi conçu un écran couleur : le Mirasol.

Le Kyobo e-reader, premier lecteur bénéficiant de cette technologie n’est plus le seul e-reader à avoir l’exclusivité du Mirasol, depuis le lancement récent du Bambook Sunflower qui possède lui aussi un écran Mirasol.

Ce nouvel e-reader couleur sera disponible en Chine en février mais n’a cependant pas encore de date d’arrivée sur le marché français.

Pour finir, on vous laisse comparer les écrans couleurs e-ink et Mirasol avec une dernière vidéo :

Publicités




Ca bouge du côté des e-readers !

18 05 2011

C’est le printemps, tout bourgeonne, y compris dans le domaine du livre numérique ! Cette semaine, les annonces se sont succédées qui ouvrent des perspectives sympathiques pour l’avenir des tablettes de lecture.

Dans un avenir très proche, cela semble désormais officiel, le Kindle arrive en France ! Amazon est en effet en plein recrutement d’équipes pour gérer son implantation européenne, et notamment française. Nous ne pouvons que nous réjouir de cette nouvelle, car pour avoir testé un certain nombre d’e-readers, le Kindle est clairement un de nos favoris. Il a ce « petit quelque chose en plus » qui fait que l’on se sent très vite à l’aise avec, et que l’on s’y attache rapidement autant (voire plus ? 😉 ) qu’à un livre papier… Seul hic jusqu’alors : l’appareil était « trop américain ». Non seulement on ne pouvait le commander que depuis le site Amazon Etats-Unis (ce qui impliquait de longues semaines d’attente de livraison pour l’impatient ayant hâte de tenir sa nouvelle machine entre les mains !), mais en plus, l’interface était uniquement disponible en anglais, et le Kindle store ne contenait qu’un nombre relativement limité de livres en français… Il faudra attendre les prochaines annonces d’Amazon pour être sûrs que ces problèmes appartiennent au passé. Pour l’heure, ce qui semble certain, c’est que le Kindle sera disponible d’ici quelques mois directement sur le site d’Amazon France, et qu’il devrait coûter entre 139€ (modèle de base) et 189€ (avec 3G).

Dans un avenir un peu plus lointain, plusieurs terminaux de lecture (ou permettant entre autres la lecture) très innovants semblent bien partis pour voir le jour commercialement.

Nous vous avions parlé récemment du Paperphone, qui explore la piste des écrans électroniques souples. Cette semaine, plusieurs autres outils intéressants ont été présentés :

  • le Readius, un e-reader de poche, pliable et enroulable. La société Polymer Vision travaille dessus depuis plusieurs années déjà. Après sa faillite en 2009, tout le monde pensait ce projet abandonné, mais manifestement le repreneur Wistron a décidé de le garder et une nouvelle version du Readius vient d’être présentée. La nouveauté : un écran couleur. Pour plus d’informations, techniques ou commerciales, il faudra encore attendre un peu…
  • le Kineo, une tablette Android conçue pour un usage scolaire, par la société Brainchild. Elle est pour le moment réservée aux écoles américaines, très friandes de ce type d’outils, notamment dans la perspective d’économiser sur leurs achats de manuels scolaires. Il n’est cependant pas impensable que par la suite, le Kineo s’adapte à d’autres marchés, ou inspire des initiatives similaires par chez nous… Depuis quelques années, le gouvernement français soutient assez dynamiquement les expériences d’intégration d’outils électroniques dans les écoles…
  • une tablette e-Ink à double écran ayant la capacité de communiquer avec les autres outils électroniques environnants. Cette étonnante tablette, qui ne semble pas encore avoir de nom et encore moins de planning de commercialisation (il ne s’agit à l’heure actuelle que d’un prototype !), conçue par l’université de Maryland avec l’aide de Microsoft Research, peut se cliper sur une autre machine grâce à une connexion magnétique mais également échanger des informations avec d’autres machines grâce à une connexion sans fil. Démonstration en images (en anglais) ici…

De quoi envisager un bel avenir pour les tablettes à encre électronique, peut-être un peu trop vite considérées comme dépassées par certains avec la déferlante des tablettes de type iPad…





L’encre numérique à l’honneur !

7 01 2011

Le nouveau papier numérique « Pearl », de e-Ink, qui est intégré aux dispositifs de Sony et Kindle d’Amazon, et bientôt d’autres fabricants, vient de remporter le prix « What’s new 2010 » de Popular Science. Son contraste est le meilleur du marché, et grâce au contrôleur d’Epson et aux technologies tactiles spécifiquement mises au point, la réactivité pour la lecture, l’écriture et l’interface utilisateur est presque parfaite » !

Lire l’article complet ici








%d blogueurs aiment cette page :