Des mises à jour sur le blog !

25 04 2012

Page « E-readers »

  • Le Kindle Touch, disponible en France depuis le 20 avril, a fait son apparition sur cette page.

Page « Logiciels gratuits »

  • Une nouvelle mise à jour pour l’application iBooks.
  • Ajout de l’application Google Play Books.

Ajout d’une nouvelle page « Réseaux sociaux de lecture » !

Bonne lecture !:-)





Le Kindle Touch est désormais disponible en France !

20 04 2012

Avec une semaine d’avance sur le délai annoncé, Amazon vient de rendre ce jour ses Kindle Touch et Kindle Touch 3G disponibles en France.

Le Vice-président de Kindle Amazon EU, Jorrit Van der Meulen,  déclare : « Les commandes pour nos nouveaux modèles de liseuses électroniques Kindle ont dépassé nos attentes au niveau mondial. » «  Kindle Touch et Kindle Touch 3G offrent les fonctionnalités les plus complètes, auxquelles s’ajoutent : une technologie d’encre électronique e-ink qui garantit un rendu et des images d’une très grande netteté, une plus grande rapidité et facilité pour tourner les pages ainsi qu’une autonomie supérieure. Nous savons que les consommateurs français sont impatients de recevoir ces nouveaux Kindle, c’est pourquoi nous sommes ravis de pouvoir commencer à les livrer avec plusieurs jours d’avance sur la date prévue. »

iGénération propose un test assez complet de l’appareil ici.

Pour rappel, le Kindle Touch est vendu 129€ et le Kindle Touch 3G 189€.

 





Retour d’expérience : « Kindle ? L’outil qui m’a redonné envie de lire plus régulièrement »

17 04 2012

Billet initialement paru sur le Weblog de Frederic Bezies.

« Cela fait moins d’une journée que j’ai la Kindle chez moi, et je dois dire que c’est le coup de coeur. J’avais déjà vu l’affichage en encre électronique sur des tablettes concurrentes, mais j’avoue que j’avais toujours voulu prendre une Kindle.

N’ayant pas besoin d’une tablette en version tactile, j’ai pris le modèle « classique » à 2 Go. Et j’avoue qu’après une prise en main un peu longue (la partie la plus longue étant la mise en route de la connexion wifi), ce n’est que du bonheur.

L’affichage est agréable, reposant, on peut lire une heure à la suite sur une kindle avec la même fatigue visuelle que sur un livre papier, mais il y a une différence de taille : le regard est concentré sur une seule page, ce qui permet une lecture plus « productive », car le regard n’a pas tendance à se déporter sur la page que l’on a pas encore lu.

Coté dimension, c’est un gros livre de poche. J’ai été surpris par son silence, sa légèreté et la qualité de l’affichage. C’est comme si un livre était défait page par page, puis insérer derrière l’écran de la tablette.

Cependant, tout n’est pas rose, et les principaux points noirs sont :

  • Le prix des livres électroniques… Pourquoi des livres à 15 – 18 € en version numérique (donc sans frais d’impressions, de stockages, de reliure) alors que la version physique est à 18 – 22 € ?
  • L’absence du support du format ePub, même si j’ai pu trouver un logiciel pour convertir les livres en format lisible par la kindle.

Points positifs ?

  • La capacités de stockage : j’ai une trentaine de livres au format numérique (merci les classiques à 0 €), et il me reste encore 1,3 Go sur les 2 de la tablette.
  • La récupération instantané des livres si on passe par la connexion wifi.
  • La kindle qui se comporte comme une « bête » clé USB quand on la connecte à son ordinateur, ce qui rend la Kindle compatible avec Linux, ce qui est pas si mal que cela.

Dès que les livres numériques ne seront plus à prix exorbitants (cela sent une entente entre les éditeurs pour ne pas baisser les prix, comme l’entente des 3 grands de la téléphonie mobile française à une époque), la Kindle sera un outil des plus répandus. »

Vous possédez un Kindle ? Vos commentaires sur ce retour d’expérience sont les bienvenus (ainsi que tout complément d’informations à destination d’utilisateurs potentiels du Kindle !).





Le Kindle Touch débarque en France !

30 03 2012

Depuis le 27 mars, c’est officiel : le Kindle Touch débarque en France !

D’un design très similaire au Kindle que nous connaissons déjà, les apparences cachent en fait des améliorations notables : écran tactile bien sûr, et l’ergonomie de navigation associée (Amazon semble avoir beaucoup travaillé sur ce point), mais aussi et surtout, la possibilité d’avoir une connexion 3G sur l’appareil (bon à savoir pour les grands voyageurs : elle est disponible dans une centaine de pays…), et ce sans abonnement. Il gère les audiobooks et propose la fonctionnalité text-to-speech. Il annonce une capacité de stockage de 3000 livres (3Go de stockage utilisateur) et une autonomie de 2 mois de lecture (connexion sans fil désactivée, 6 semaines sinon, voire moins en cas d’utilisation intensive de la connexion…). Il bénéficie du système Whispersync d’Amazon qui permet la synchronisation de tous les livres et documents d’un utilisateur à travers ses différents appareils équipés Kindle. Et, bien sûr, il possède un accéléromètre, un navigateur web, un dictionnaire embarqué, gère plusieurs langues, propose des fonctionnalités de lecture sociale, etc. Bref, un outil déjà assez sophistiqué. Voici une vidéo de démonstration (en anglais) :

Le Kindle Touch n’est à l’heure actuelle disponible qu’en précommande : il faudra attendre le 27 avril prochain pour pouvoir le tenir entre ses mains… La version sans 3G sera vendue 129€ et la version avec 3G, 189€. Des prix élevés comparé à ceux pratiqués aux États-Unis. Séduira t-il le public français malgré tout, ou celui-ci gardera t-il ses économies pour la Kindle Fire ? Bilan dans quelques mois…





Avis aux intéressés ! « Le Kindle pour les nuls » vient de paraître.

4 01 2012

Vous venez d’acquérir la célèbre liseuse d’Amazon et vous avez des difficultés à vous en servir : « Kindle pour les nuls » a été crée pour vous venir en aide !

Bien que conçu pour être le plus simple possible, l’e-reader d’Amazon ne l’est pas toujours.

Le fondateur du blog Ebouquin, Clément Monjou, avec les éditions First, ont conçu un manuel afin que vous puissiez maîtriser toutes les fonctions du Kindle, des plus basiques, comme allumer ou éteindre son Kindle, aux plus avancées.

Ce manuel vous livre l’essentiel à savoir pour débuter rapidement et facilement avec votre Kindle, ainsi que les mots à connaître.

Voici sa table des matières :

Chapitre 1: Premiers pas avec le Kindle

Chapitre 2 : Premier allumage

Chapitre 3 : Télécharger des livres numériques

Chapitre 4 : Télécharger la presse

Chapitre 5 : Bien gérer sa bibliothèque numérique

Chapitre 6 : Lire un livre numérique

Chapitre 7 : Lire la presse

Chapitre 8 : Le navigateur Web

Chapitre 9 : Applications pour Kindle

Chapitre 10 : Utiliser le Kindle à 200%

Annexe 1 : Les 10 recommandations pour devenir un pro du Kindle

Annexe 2 : Le Kindle : genèse d’un design.

Pour le prix de 4,99 €, cet e-book disponible sur le Kindle store en Mobipocket vous donne toutes les clefs pour exploiter au mieux votre e-reader.

Le premier commentaire sur le Kindle store pour ce manuel parle de lui-même : « Mon favori. Un guide complet et simple. »





Le Kindle en France : bilan après 15 jours

27 10 2011

Le 14 octobre dernier, le Kindle devenait officiellement disponible à la vente en France. Un événement riche en promesses pour l’avenir du livre numérique, quand on sait l’impact déterminant qu’a eu le Kindle sur le décollage de ce marché aux Etats-Unis. Deux semaines après son lancement en France, comment les choses se profilent-elles pour ce « nouveau venu » ?

Le Kindle 4

Pas de considérations relatives aux performances techniques de l’appareil ici : pour ceux que cela intéresse, les détails sont disponibles sur Amazon.  Ce qui nous intéresse, c’est ce qu’en pensent ceux qui ont eu l’appareil entre les mains, et voici un premier bilan :

Points positifs :

  • un bon outil de lecture, de par ses caractéristiques internes (écran E-ink d’excellente qualité, bonne capacité de stockage grâce aux 5Go de stockage offerts dans le Cloud d’Amazon), mais également de par sa connexion optimisée avec le Kindle Store qui permet un achat et un téléchargement de livres quasiment instantanés, et de par l’écosystème Kindle qui permet d’avoir plusieurs lectures en cours simultanément sur tous ses appareils (Whispersync synchronise le contenu de votre bibliothèque, l’état d’avancement de vos lectures mais aussi vos marque-pages et vos notes entre vos différents appareils équipés de l’application Kindle) ;
  • un outil agréable à prendre en main et au fonctionnement assez intuitif, qui a le bon goût de se faire oublier dès qu’on commence la lecture (car après tout, c’est le contenu du livre qui nous intéresse, pas le support, non ? Petit clin d’œil aux ardents défenseurs de l’objet livre papier…;-)) ;
  • un outil véritablement adapté aux situations de mobilité grâce à ses poids et taille réduits, à sa bonne autonomie et à la possibilité (réelle !) de s’en servir d’une seule main ;
  • un prix défiant toute concurrence.

Points négatifs :

  • l’absence de connectivité 3G qui oblige à avoir accès à une connexion Wifi pour pouvoir acheter/télécharger un livre, synchroniser l’appareil ou encore utiliser son navigateur Internet intégré (Webkit) ;
  • l’absence de lecteur audio, empêchant la lecture de livres audio sur l’appareil ;
  • l’absence de clavier rendant plus compliquée la prise de notes ainsi que certaines autres fonctionnalités (notamment la recherche d’un livre dans l’appareil) ;
  • de manière générale, certaines fonctionnalités restent compliquées d’utilisation, comme le transfert sur la machine de livres achetés ailleurs que sur le Kindle Store ou encore la gestion de la blbliothèque ;
  • l’absence d’accessoires livrés avec l’appareil ; il faut payer en plus si l’on veut un chargeur secteur (9,99€), une housse (30€) ou encore une garantie digne de ce nom ;
  • l’impossibilité de lire des ePubs (heureusement, il est facile de convertir ses ePubs en Mobi gratuitement en utilisant le logiciel Calibre, tutoriel disponible ici).

Le Kindle 4 vs. ses prédécesseurs

Le dernier né d’Amazon ne gagne pas nécessairement les cœurs des possesseurs des anciens modèles de la gamme Kindle.

Les amateurs du Kindle 3 déplorent la perte du clavier et de la fonction Text-to-speech (possibilité de transformer n’importe quel livre en livre audio).

Les amateurs du Kindle Touch déplorent l’absence d’écran tactile et des facilités de navigation dans l’appareil qu’il permettait.

La qualité d’écran n’a pas été améliorée depuis ces précédentes versions, la disparition d’une connexion 3G embête, et la diminution de la taille et du poids de la machine ne semblent pas des arguments qui touchent ces utilisateurs.

Beaucoup s’accordent à dire que c’est un bon modèle d’entrée de gamme, pour des personnes qui veulent acheter une première liseuse simple et sans y mettre trop d’argent, mais que les détenteurs d’anciens modèles n’ont pas vraiment d’intérêt à passer au Kindle 4.

Le Kindle 4 vs. ses concurrents

En matière de matériel, le Kindle 4 ne présente pas d’avantages majeurs par rapport à ses concurrents actuels, essentiellement les modèles d’entrée de gamme de Bookeen, Sony, le FnacBook et l’Oyo.

En revanche, aucun de ses concurrents ne peut se targuer de bénéficier d’une librairie aussi bien achalandée, ou d’un écosystème de lecture aussi complet, pratique et performant, un plus indéniable…

L’avenir semble donc plutôt dégagé pour le moment pour le Kindle. Amazon prévoit d’ailleurs des ventes records pour ce nouveau Kindle, ainsi que pour sa tablette Kindle Fire qui sortira le mois prochain ; leur chiffre d’affaires attendu serait de 16,45 à 18,65 milliards de dollars (environ 11,64 à 13,19 milliards d’euros).








%d blogueurs aiment cette page :