Nouvelle publication – Roman « La Princesse de San Julia », par Hugues Lafontaine

21 11 2011

Le roman historique, vocation de la nouvelle collection « Histoire d’histoires », est un exercice acrobatique : comment à la fois susciter l’intérêt passionné du lecteur, en lui donnant envie de tourner chaque page pour connaître la suite, dans un contexte et selon un déroulement dramatique qui respecte pourtant la vérité historique ? Car l’histoire ne présente que rarement un enchaînement d’événements spectaculaires, mettant en scène des personnages exaltants qui retiennent l’intérêt jusqu’au bout du récit. C’est le défi qu’a relevé avec brio Hugues Lafontaine, féru d’histoire et amoureux de l’Andorre, avec son roman La Princesse de San Julia.

En recevant ce texte, j’ai immédiatement été attirée par ce récit très prenant qui réunit un lieu peu connu, mystérieux, l’Andorre, une période féconde en péripéties, les années trente et quarante, et des personnages émouvants et passionnés. En tant que directrice de collection, je suis heureuse et fière de lancer la série « Histoire d’histoires » avec La Princesse de San Julia. Je souhaite de tout mon coeur que de nombreux lecteurs et lectrices soient émus, comme je l’ai été, par le destin tourmenté de Marietta, de son petit frère Cheno et du beau Roberto, victimes et acteurs du communisme, du fascisme et du nazisme.

Dès que vous l’aurez lu, n’hésitez pas à revenir sur ce blog pour nous faire part de vos commentaires sur La Princesse de San Julia !

Séverine Klein, directrice de la collection « Histoire d’histoires ».

————————————-

Interview de l’auteur de La Princesse de San Julia, Hughes Lafontaine.

– Comment avez-vous eu l’idée de ce livre?

La genèse de ce livre procède d’un long cheminement, de douze années à vivre en Andorre, à Saint-Julia de Lauria, à connaître la langue, la culture, l’histoire et les légendes de mon environnement. Venant de l’enseignement, j’étais naturellement curieux de découvrir les racines de cette région très secrète.

J’ai eu une première approche de la princesse de Saint Julia en découvrant une plaque apposée sur le fronton de l’église de Toloriu, village perdu dans les Pyrénées espagnoles, à 50 km d’Andorre.
Rédigée en français, elle honorait la mémoire d’une princesse aztèque, morte et enterrée dans le village cinq siècles plus tôt, avec son trésor toujours recherché.

La plaque faisait allusion à un mystérieux ordre des « chevaliers aztèques de France. »

J’avais un sujet, il me restait à bâtir une histoire.
Dans quelle mesure l’histoire de La Princesse de San Julia puise-t-elle dans la réalité historique ?

J’ai voulu reconstituer le plus fidèlement possible, avec les sources à ma disposition (livres, articles, musées, témoignages, visites), le contexte d’une époque troublée (1936/ 1945) qui donne à la fiction amoureuse toute sa portée dramatique.

La princesse de Saint-Julia n’est pas un livre d’histoire mais avec Marietta et les siens, on vit le quotidien de jours difficiles. Marietta, mon héroïne, se réfugie à Saint-Julia, ville frontière avec l’Espagne. Elle y côtoie les réfugiés de tous bords, la garnison française, les passeurs de la liberté, les travailleurs des manufactures de tabac. Elle suit avec espoir ou crainte les plans d’invasion des anarchistes espagnols, l’avancée des troupes franquistes, l’irruption de la Gestapo dans la principauté. Elle rencontre celui qui pourrait être son cousin, qui se prétendra lui aussi descendant de la princesse aztèque pour monter une authentique et énorme escroquerie aux titres de noblesse.

Et la petite Marietta aime un de ces anarchistes qui lui ont fait quitter La Seu d’Urgell, sa ville natale, comme d’autres ont suivi le même chemin dans le même temps, dans la réalité.

–  Y aura-t-il une suite ?

La fin du roman est ouverte… Elle peut appeler une suite… Si suffisamment de lecteurs, et moi-même, avons envie de revoir Marietta.

Pour lire gratuitement le premier chapitre du livre (et/ou pour l’acheter ! 🙂 ), c’est ici.

Vous l’avez lu et vous avez aimé ? N’hésitez pas à en faire part sur les pages Facebook et Babélio de La Princesse de San Julia !

Publicités




ARCA – La prophétie du trône de gloire : ouverture des pré-commandes !

11 04 2011

Je pourrais dire :

« Voici un ouvrage intéressant, accrocheur, bien construit et qui mérite d’être lu. »

Je pourrais dire aussi :

« Voici de quoi vous faire passer quelques moments de lecture agréables. »

Mais je n’y arrive pas.

Je n’y arrive pas ; parce que cette course poursuite à la recherche de l’Arche d’alliance n’est ni intéressante, ni accrocheuse.

Elle est tout simplement : FOR-MI-DA-BLE !

Je peux vous assurer que, comparé à ARCA – La prophétie du trône de gloire, le fameux Da Vinci Code n’est qu’une berceuse pour nouveau-nés et je suis généreux. Devant la science de François Cazaud, le fameux professeur Robert Langdon fait figure de triste analphabète.

A mesure que je lisais, j’ai senti poindre — je l’avoue — une petite pointe de jalousie. Mais où diable (pardon Yahvé !) Béatrice Thony a-t-elle puisé cette imagination ? Cette masse de trouvailles qui s’empilent sous nos yeux ? De l’esplanade des mosquées à la cathédrale de Chartres, du Sinaï à l’Arche de Titus, le lecteur est envoûté, « scotché », hébété. On tourne les pages, et on se sent tout à coup intelligent, archéologue, sémiologue, et… amoureux. Mais par-dessus tout, chose rare, on baigne dans l’humour. On se dit que l’auteur ne se prend pas au sérieux et cela fait du bien. C’est alors que, tout à coup, surgit une interrogation infiniment grave : et si tout cela n’était pas pure invention ?

Gilbert Sinoué

ARCA – La prophétie du trône de gloire, par Béatrice Thony, est un roman-feuilleton numérique palpitant en 60 épisodes, dont la diffusion commencera le 16 mai 2011.


Comme pour tous nos romans-feuilletons, le lecteur peut choisir de recevoir ses épisodes de manière quotidienne ou hebdomadaire (les cinq épisodes de la semaine livrés en une seule fois). Les épisodes sont automatiquement livrés sur la page personnelle du lecteur sur Bouquineo.fr, d’où il peut, selon ses préférences, les lire en ligne en utilisant la feuilleteuse du site, et/ou les télécharger au format PDF ou ePub, pour les lire hors connexion sur le support de son choix. Il peut également demander à les recevoir en parallèle par email.

Vous pouvez avoir un premier aperçu du livre ici.

Les pré-commandes sont ouvertes ! Achetez ce livre dès aujourd’hui et profitez du prix de lancement de 7,99€ (au lieu de 9,99€) en utilisant le code promotionnel E5E2BC.

Vous recevrez le premier épisode le 16 mai 2011, selon les modalités que vous avez choisies.








%d blogueurs aiment cette page :